Devenez Membre  Aujourd'hui: 169 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque
  • La Blogosphère
  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur
  • Services Prépresse
  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5768

    En ligne :
    Visiteurs : 4
    Membres : 0
    Total :4

    Notre Sélection

    Anonyme - Journal intime de mon sexe
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Pierre-Alain GASSE
    Passe de quatre

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de jardinier :

    Je n’ai lu que très peu de polars et mon commentaire n’est donc que secondaire. Et en commenter quatre, c’est une tâche difficile. Je les trouve en effet inégaux. Je resterais volontiers sur les impressions que m’ont laissées les deux derniers : « Comme du sable entre les doigts » et « En attendant l’orage ». Ils sont tous les deux très bons. Dans le premier, le coup du dentiste est une trouvaille de maître. Est-ce réaliste ? Ça m’est égal. L’histoire, à rebondissements, laisse chercher jusqu’au bout quel sera le dénouement. Qui sera pris ? Comment ? L’autre histoire, au contraire, est « linéaire » : tout se passe de façon programmée, logique. Mais quel lecteur peut deviner que l’inspecteur Plassard tiendrait, à l’heure H, le rôle de Celia ? Bravo ! Juste un mot sur chacune des deux autres nouvelles : pour le monte-en-l’air, j’ai trouvé que la description des lieux, les conditions initiales, étaient trop lourdes par rapport à l’intrigue elle-même. J’étais un peu lassé avant qu’elle ne commence. Quant à l’histoire des cavaliers, j’ai trouvé que trop d’intrigues tuaient l’intrigue. Chacune serait en elle-même le sujet d’une nouvelle, je ne me serais pas plaint.
    Mais j’aime bien tous les personnages, y compris le commissaire, lui qui, quoi qu’il arrive, a toujours « le préfet sur le dos ». Les verra-t-on vieillir, prendre de l’expérience…et des gallons ? Merci d’avance, Pierre-Alain Gassé.


    Son évaluation :


    Il n'y a pas de réponse de l'auteur à ce commentaire pour le moment !


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2019 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb