Devenez Membre  Aujourd'hui: 132 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5767

    En ligne :
    Visiteurs : 6
    Membres : 0
    Total :6

    Notre Sélection

    Rousseau François - Dieux du Stade - Calendrier 2011
    le choix des visiteurs


    COMMENTAIRES




    Jérôme NODENOT
    La sagesse des Fouch



    Lecteur : WolandEvaluation : 10/10/2006

    Bref mais incisif, tout en ironie et en cynisme, ce roman est un conte dont Voltaire n'aurait pas renié le bien-fondé. La société que nous appelons moderne y est implacablement dénoncée avec un sourire qui, pour justifié qu'il soit, fera grincer nombre de dents. Il n'y a pas précisément d'intrigue, rien qu'un fil conducteur : le narrateur, qui envisage d'écrire un roman sur ses voisins, les Fouch, les observe avant d'aborder M. Fouch et de lui soumettre son idée. En parallèle, d'autres habita... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : Mary-j-danEvaluation : 4/01/2008

    Il s’agirait, presque, d’une thèse soutenue par l’auteur, mais, dirais-je, écrite et développée dans un style d’auteur écrivain. Ce roman est surtout composé, comme le souligne l’auteur, de fragments narratifs, ou méditatifs, et cet ensemble interpelle forcément le lecteur. Je crois que, quelles que soient nos motivations, au fil de nos tranches de vie, nous évoluons, nous identifions et passons d’un conditionnement à un autre, tout en voulant nous en défendre. Tel l’adolescent qui pense s’arro... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : AtelecritEvaluation : 3/02/2007

    Je me suis isolé comme le Capitaine Némo au fond de mon « Nautilus », bien tranquille et en exil temporaire à environ vingt mille lieues sous les mers pour y déguster « La sagesse des Fouch » Jérôme Nodenot écrit comme on respire c’est-à-dire en toute liberté, et cette liberté communicative semble m’avoir apporté l’équilibre que j’apprécie dans toute lecture : ce balancier qui oscille entre réflexion, émotion et rire ! Je n’ai pu résister à cette aventure hors catégorie d’un célibataire incons... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : mahautEvaluation : 13/06/2007

    Entre roman, carnet de notes philosophiques, alphabet des maximes, La Sagesse de Fouch est un livre captivant. Ecrit dans une langue riche et simple, et ce paradoxe littéraire en est déjà une signature, Antoine (ou Jérôme ?) regarde son monde : microcosme symptomatique d'une société où tout concoure à une harmonisation qui, poussée à l'absurde, devient une conformation à un modèle ambiant. Pourtant, un tournant s'opère qui n'est pas écrit, qui m'a surprise. Comment Fouch, ... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : MalenaEvaluation : 2/12/2007

    Très bon livre! J'ai beaucoup apprécié la réflexion sur le monde moderne que vous faites à travers vos personnages. C'est dommage toutefois que cela se répète parfois. On pourrait voir votre livre comme un essai philosophique (et sociologique) sur le monde contemporain. Quelques fautes ici ou là qui altèrent un peu la lecture, mais ce n'est pas d'une importance capitale.

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : IshtarEvaluation : 9/10/2007

    Monsieur Nodenot, votre ouvrage m'a particulièrement interpellée. C'est fou, le nombre de choses que nous faisons afin que notre image soit favorable à nos propres yeux mais surtout aux yeux du monde. Quel travail ! (sourire) Nous nous laissons mourir de faim pour correspondre aux idéaux de minceur que la mode nous impose (cfr. p.115. dans votre monde, on vous rend tous identiques en vous conditionnant). Nous achétons un nombre incalculable de revues qui promettent de nous dire comment a... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : PhilipumEvaluation : 31/01/2007

    J'ai trouvé la partie narrative très sympa à lire, et drôle avec tous les stéréotypes du monde moderne. Il y a un va-et-vien entre les petites embrouilles entre les gens du quartier, les analyses de Fouch, l'évolution de la vie d'Antoine, et les commentaires du narrateur. L'idée de narration, avec des parties narratives et des parties méditatives, et où le narrateur a décidé de ne pas écrire de vrai roman mais de le laisser sous cette forme d'ébauche, est originale, mais je ne pense pas... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : YugcibEvaluation : 2/03/2007

    La sagesse des Fouch, de Jérôme Nodenot. Dégustant un « Bourbon Jack » avec son voisin et l’épouse de ce dernier, et s’entendre dire par son voisin « Cela t’intéresserait-il de faire l’amour avec ma femme ? » est d’emblée, dès la première page, « assez suffocant » ! Mais je crois qu’il faut s’en tenir uniquement à ce que peut ressentir le lecteur, et ne surtout pas entrer dans quelque argumentation, quelque « jugement de valeurs » que ce soit… C’est ainsi que l’histoire commence, par cett... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : MIMEvaluation : 22/04/2007

    Jérôme Nodenot expose ses idées sur notre société en les illustrant par une histoire (peu suivie), au lieu de nous proposer un simple essai. C'est ce qui fait l'originalité de son ouvrage. Qu'il me soit permis de l'évaluer en faisant la démarche inverse: en séparant l'histoire de l'essai. J'ai beaucoup aimé la galerie de portraits que nous découvrons au fil des pages. L'auteur possède un sens aigu de l'observation et ses personnages sont criants de vérité, surtout les personnages secondaires (... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : jardinierEvaluation : 14/08/2007

    J'ai bien aimé votre livre, Jérôme, et la clarté que vous cherchez à donner à la description de notre société. Je la trouve toutefois un peu trop exclusive, mais je respecte votre point de vue. Votre point de vue ? Est-ce celui d'Antoine, votre personnage, ou celui d'Antoine, le narrateur. Ces points de vue me semblent tous les deux très proches et je crois superflu que le narrateur évoque à plusieurs reprises son projet de roman, comme s'il s'adressait au lecteur, le tutoyant même. N... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : GeorgesEvaluation : 23/01/2010

    Je viens de finir « La Sagesse des Fouch ». Déjà. Je me suis attaché aux personnages et j’aimerais savoir ce qu’ils deviennent. Ceci dit, Jérôme Nodenot s’exprime clairement, par des phrases alertes, agréables à lire. Une ou deux fois seulement, les dialogues sonnent faux. C’est comme un ou deux coups de crayons ratés sur un beau dessin. Jérôme ne fait pas le malin. Il se pose des questions importantes et il nous invite à chercher avec lui. L’argent fait-il le bonheur ? Quels sont les rapport... [lire la suite]



    Lecteur : DetroiterEvaluation : 7/09/2007

    La Sagesse des Fouch me pose problème… Est-ce un roman ? Est-ce un essai ? Est-ce un OVNI ? Certes, il faut savoir regarder au-delà des schémas classiques de la littérature, nous sommes au XIXe siècle, que diable ! Mais tout de même, le fait que le narrateur rappelle au lecteur à six reprises (pages 5, 55, 75, 84, 92 et 104) qu’il doit se souvenir d’ajouter ceci et de développer cela dans son « roman » pousse le lecteur à penser qu’il s’agit là d’un projet… Effectivement, il y a bien une ... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : tsahelEvaluation : 2/01/2008

    Je n'ai pas aimé du tout. J'ai téléchargé l'ouvrage parce que l'idée de base me plaisait bien que ce ne soit pas du tout mon genre habituel. Il y avait aussi de la curiosité dans ma démarche, je voulais lire autre chose pour voir. La première raison pour laquelle cet ouvrage ne m'a pas plu sont les paries "inachevées" qui m'ont donné l'impression que l'auteur se fichait de moi, lecteur en me donnant à lire quelque chose qui n'était pas prêt à la lecture. Ensuite, l'histoire elle-même trop... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    ***


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb