Devenez Membre  Aujourd'hui: 237 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5766

    En ligne :
    Visiteurs : 8
    Membres : 0
    Total :8

    Notre Sélection

    Paulo Coelho (Auteur), François Marchand Sauvagnar - Brida
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Marie-Madeleine HERMET
    Xénobie
    des Îles-sous-le-Vent

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de Woland :


    On m’avait dit le plus grand bien de ce roman et je l’avoue : je suis déçue. Oh ! Il n’y a rien à reprendre à la construction de ce livre et certainement rien à l’orthographe ou à la grammaire de l’auteur.



    Mais quelle amertume ! On dirait de l’acide.



    Encore pourrait-on s’y habituer si l’auteur faisait montre de recul envers les tares, effectivement épouvantables, qu’elle dénonce. Mais c’est loin d’être le cas. J’ai eu même très souvent l’impression de lire un pamphlet.
    Je crois l’avoir déjà dit : je n’ai rien contre mais enfin, dans un roman, voilà un exercice dangereux et qui nécessite un souffle permanent qui fait ici défaut.



    Et puis, à mes yeux, l’écriture, si brutale, si impitoyable qu’elle puisse être, doit avant tout apaiser celui qui écrit. Or je suis sortie de ce livre avec l’impression que, bien loin de les avoir calmées, son roman n’avait fait qu’exacerber les plaies secrètes de Marie-Madeleine Hermet. D’où mon malaise – un malaise dont je ne parviens pas à me libérer. Déjà, « Les Poèmes de la Nuit » m’avait causé une sensation mitigée mais avec « Xénobie … » et tout en ne niant pas la puissance qui souffle dans certaines pages, cette sensation empire. Désolée. ;o)


    Son évaluation :


    Il n'y a pas de réponse de l'auteur à ce commentaire pour le moment !


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb