Devenez Membre  Aujourd'hui: 240 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5767

    En ligne :
    Visiteurs : 4
    Membres : 0
    Total :4

    Notre Sélection

    José Roda - OpenOffice.org 3.2 le guide complet
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Marie-Madeleine HERMET
    Manque de pot
    de l'ordre monastique au beau désordre de l'Anarchie

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de Woland :


    Là encore, de très réelles qualités, un sens incontestable du récit, peut-être quelques coquilles par-ci, par-là mais rien à redire sur l’orthographe et la grammaire.



    Seulement, il y a le ton et cette éruption de haine et de douleur mêlées qui jaillit, sans retenue, sans recul … On souffre avec Marie-Madeleine Hermet mais cette souffrance ne transfigure pas le lecteur : elle l’angoisse, elle le plonge non dans le cauchemar vécu par cette femme – car sa vie a des connotations de cauchemar spirituel – mais dans son incapacité à l’exorciser.Pourtant, il est clair que tel n’était pas le but recherché par l’auteur.



    J’ai pensé à Vallès et aux pires délires anti-religieux de Léo Taxil. Et moi, qui suis farouchement anti-cléricale et qui estime que plus de deux-mille ans de culture sous l’égide des trois grandes religions dites « du Livre » ( !! ), c’est beaucoup trop pour l’humanité, je ne retrouve ni mes révoltes, ni mes haines dans ce style anarchisant. Détruire, c’est bien beau et c’est même nécessaire. Oui mais après, on construit quoi ? …



    La Haine, c’est bien, c’est même très bien – et je sais ce dont je parle, croyez-moi. Un outil puissant qui vous sort de tout à une seule condition : que vous la contrôliez. La Haine est, en cela, comparable à l’argent : elle est la meilleure des servantes mais la pire des maîtresses. Or, chez Marie-Madeleine Hermet, elle règne pratiquement sans partage.



    Dommage. ;o)




    Son évaluation :


    Il n'y a pas de réponse de l'auteur à ce commentaire pour le moment !


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb