Devenez Membre  Aujourd'hui: 235 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5766

    En ligne :
    Visiteurs : 9
    Membres : 0
    Total :9

    Notre Sélection

    Eyrolles Serge - Les 100 mots de l'édition
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Didier Mérilhou
    Demain peut-être

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de pagan :

    Il y a de l'energie dans ce roman court, beaucoup d'energie, sans doute une forme de passion et peut de jouissance pour l'écriture.
    Beaucoup de dialogues, on reconnait l'homme de théatre. Il y a des passages intenses, qu'on lit avec une certaine impatience de savoir ce qu'il va arriver. On reste helas trop souvent sur sa faim, soit l'issue est étonnamment courte et comme baclée (le coup de gourdin de Rachel dans la voiture...) soit on passe à une autre scène en cherchant un fil rouge qu'on a du mal à trouver.
    En un mot un texte qui suscite la curiosité (ce qui est déjà une qualité) en la laissant un peu insatisfaite.
    Jean-Marc Pagan
    PS : votre réponse au commentaire de Pierre Alain m’a laissé pour le moins perplexe, quelle violence, quelle ironie agacée...et finalement quel manque d’humilité !


    Son évaluation :
    Réponse de l'auteur au commentaire de pagan :

    La violence fait partie de la vie. Regardez au théâtre sans conflit il n'y a plus d'histoire. Quand elle se répand dans l'écriture elle suscite plein d'émotions et je m'en amuse. En fait vous jugez plus ma violence que mon écriture. Votre violence à vous est larvée et c'est pire que la mienne qui est spontanée. Pourquoi la vôtre est-elle cachée? Dans cette rubrique vous êtes censé évaluer mon livre et non pas l'attitude que j'ai à l'égard d'un autre auteur. Certes je ne suis pas délicat; il y a des rubriques qui vous permettent de vous adresser à l'auteur à moi donc et seulement à moi. Or comme un dessert empoisonné vous clôturez votre critique par ma violence et mon manque d'humilité en le donnant à voir aux yeux de tous:
    "Regardez le méchant Didier Mérilhou et bien moi le grand J. Marc Pagan je vais lui faire passer l'envie de faire mal au pauvre petit Pierre Alain qui ne sait pas se défendre tout seul. "
    Ma violence est franche contrairement à la vôtre annihilée par une religiosité poussiéreuse; je n'ai aucune prétention sur mon écriture; sinon je ne serai pas sur Alexandrie qui récolte tous ceux qui ne peuvent pas être édités;mais quand je suis blessé j'attaque et je mords. On appelle cela de la légitime défense.
    Pour mieux comprendre mon livre je laisse quelques indices
    dans la réponse à l'auteur qui m'a noté 10;

    Sachez que j'aime être provocant dans mes écrits je n'ai rien contre vous; n'oubliez pas d'aller à l'église demain et de prier pour moi le pauvre pécheur.

    Amicalement Didier Mérilhou


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb