Devenez Membre  Aujourd'hui: 338 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5766

    En ligne :
    Visiteurs : 5
    Membres : 0
    Total :5

    Notre Sélection

    Paulo Coelho (Auteur), François Marchand Sauvagnar - Brida
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Sarah Darb
    Marie de 'A à Z'

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de detroiter :

    La première constatation qui m’ait sauté aux yeux, c’est que texte est rempli d’erreurs de concordance des temps, c’est hallucinant tant il y en a ! Parfois dans une même phrase, on passe de l’imparfait au présent, ou l’inverse, ou du passé composé à je ne sais quoi. Ca perturbe énormément la lecture…

    Exemple page 5 : “Son cœur battait à la chamade lorsque Jean sonne à sa porte.

    J’ai cru relever aussi une incohérence car on est mené à comprendre que le « journal intime » a été écrit pendant près d’un an (elle le commence le jour de ses 30 ans, elle est née en 1973, et le récit prend place le 31 août 2004). Cependant, il y a beaucoup de références faites aux évènements de l’après midi du 31 août 2004 ainsi à l’acte qu’elle se prépare à faire le soir même. Quand a-t-elle donc écrit ce journal intime ?

    De même, la réaction de Patrick envers Jean quand il rentre chez lui et ce qu’il semble ensuite raconter à l’hôpital m’ont paru contradictoires.

    Quant à l’histoire, elle est jolie, triste et mélancolique, et l’écriture rend bien cette atmosphère. Mais les sentiments sont, à mon avis, un peu trop simples pour conduire à la décision de Marie, et peut-être aurait-il fallu lui construire une complexité plus grande et des conflits intérieurs plus profonds, du genre de ceux décrits dans les parties “E comme Enfance” et “Y comme Yann” du journal intime, mais plus développés.

    En contre partie, les réflexions sur les phénomènes de société, qu’ils l’aient touchée de près ou de loin (Challenger, Omayra, Laure, William, etc.), donne à l’héroïne une épaisseur appréciable.

    Je pense que dans un premier temps, une correction des erreurs grammaticales aiderait beaucoup le texte, atténuant les autres manques, et rendant la lecture bien plus agréable.

    Son évaluation :


    Il n'y a pas de réponse de l'auteur à ce commentaire pour le moment !


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb