Devenez Membre  Aujourd'hui: 433 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5766

    En ligne :
    Visiteurs : 5
    Membres : 0
    Total :5

    Notre Sélection

    Sylvain Tesson - Petit traité sur l'immensité du monde
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Mireille REGNAULT
    Près du petit pont

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de Woland :

    Tout progresse lentement mais sûrement. Certains trouveront peut-être la fin trop convenue mais pourquoi bouder son plaisir ? Tout doit-il toujours mal finir ? ...

    C'est sûr, de "Enquête en montagne" jusqu'à "Près du Petit-Pont" en passant par "L'Ame soeur", l'univers de Mireille Regnault s'affirme comme infiniment mélancolique. Mais dans le deuxième récit, je trouve la construction de l'ensemble solide, étudiée, quasi-parfaite.

    Et c'est dur à obtenir, une bonne construction ... ;o)



    Son évaluation :
    Réponse de l'auteur au commentaire de Woland :

    Depuis votre retour, le nombre des commentaires sur le site a sensiblement augmenté. Merci de celui de "Près du petit pont".
    Vous trouvez mon "univers" "infiniment mélancolique". En fait, (jusqu'au refus d'un éditeur, il y a un an), les trois nouvelles devaient constituer un recueil, "Les solitaires", consacré à ceux qui ne trouvent pas leur place parmi leurs semblables. Mais, bien sûr, ce n'est pas une explication: un recueil peut être optimiste.
    Vous écrivez "Certains trouveront peut-être la fin trop convenue". Vous avez apprécié que "L'âme soeur" ne se termine pas dans l'eau de rose. Vous vous méfiez peut-être des happy ends. Mais si "Près du petit pont" s'était mal terminé, l'ensemble aurait été encore plus mélancolique...
    Encore merci et bonne journée!



    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb