Devenez Membre  Aujourd'hui: 47 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5767

    En ligne :
    Visiteurs : 6
    Membres : 0
    Total :6

    Notre Sélection

    Albert Camus (Auteur) - L'Homme révolté
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Jérôme NODENOT
    La sagesse des Fouch

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de Woland :

    Bref mais incisif, tout en ironie et en cynisme, ce roman est un conte dont Voltaire n'aurait pas renié le bien-fondé. La société que nous appelons moderne y est implacablement dénoncée avec un sourire qui, pour justifié qu'il soit, fera grincer nombre de dents.

    Il n'y a pas précisément d'intrigue, rien qu'un fil conducteur : le narrateur, qui envisage d'écrire un roman sur ses voisins, les Fouch, les observe avant d'aborder M. Fouch et de lui soumettre son idée. En parallèle, d'autres habitants de la résidence des Cèdres, où les Fouch possèdent un appartement à Toulouse, passent et repassent, avec des silhouettes du quartier, tels Pablo, le patron de bar et son ennemi, le boulanger.

    C'est fin, c'est féroce, écrit d'une plume allègre et la fin est terrible ... pour nous et notre société. A lire ! ;o)

    Son évaluation :
    Réponse de l'auteur au commentaire de Woland :

    Merci Woland pour ce commentaire. Il n'est pas tout de prétendre dénoncer une société, le plus important est d'utiliser le style qui convient ; d'après vous, l'efficacité est au rendez-vous et je m'en trouve rassuré, c'était en effet le but : faire surtout réagir les lecteurs, ou les déranger. L'ironie vaut aussi d'ailleurs pour les Fouch, puisque leur "sagesse" n'en est pas toujours une, vous l'aurez remarqué ; en un mot, l'humour, toujours l'humour, le propre de l'homme, voilà ce qui pourra peut-être nous sauver encore une fois. Quant à votre allusion à Voltaire (le grand maître de l'ironie), elle ne peut que me flatter bien sûr ; je suis un grand admirateur du XVIIIème siècle, de ces écrivains-philosophes élaborant des textes non sérieux du point de vue de la vraisemblance, et pourtant capables de nous faire réfléchir, de nous interroger sans fin sur nous-mêmes. Bref, tout ce que vous avez relevé sur mon roman faisait partie de mes intentions, vous me comblez. Pardon d'avoir été un peu long à vous répondre,
    Jérôme.


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb