Devenez Membre  Aujourd'hui: 229 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5766

    En ligne :
    Visiteurs : 5
    Membres : 0
    Total :5

    Notre Sélection

    Hervé Kempf - Oligarchie, ça suffit. Vive la démocratie
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Raymond DERYNCK
    Noir, L'arc en ciel

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de Ishtar :

    J'ai toujours eu un faible pour l'histoire du catharisme et j'aime énormément la région occitane. Personnellement, j'estime que l'écriture de "Noir, l'arc en ciel" est bien ficelée. Vous connaissez très bien l'historique qui opposait l'église du Christ à l'église persécutrice et il serait intéressant de voir votre texte avec des acteurs et des décors.
    D'un point de vue historique, l'on peut dire maintenant que le comte de Toulouse avec son bastion insoumis de Montségur et sa chevalerie faydite, avait vraiment joué sa dernière carte contre le roi et l'église de Rome; c'est vraisemblablement le bûcher qui a consumé ses derniers espoirs tout en emportant ce qui restait des cathares occitans.
    Comme eux, je crois au salut Universel et je ne vois aucun symbole de rédemption dans la Croix... elle est à mes yeux, un instrument de mort et non de vie.
    Bref, je vais probablement arrêter là, ma lancée sur les grands débâts théologiques des premiers siècles chrétiens mais si vous le désirez, il serait éventuellement judicieux d'ouvrir un fil à ce sujet, dans le forum Bibliothèque.
    Qu'en pensez-vous Monsieur Derynck ?

    Son évaluation :
    Réponse de l'auteur au commentaire de Ishtar :

    Merci de vos appréciations sympathiques et de l’ouverture d’un forum à propos de ce texte sur l'Epopée Cathare.




    A l'époque de la rédaction de « Noir, l’arc-en-ciel », le but était de se livrer à un exercice d'écriture pour le théâtre sur un sujet historique un peu en marge des grandes étapes de référence de notre histoire de France ...


    Produire un texte susceptible de servir à un travail collectif de réalisation dans le cadre de stages de théâtre.




    Rapidement, je me suis passionné pour ce sujet qui m'est apparu fondamental et qui m'imposait de relever un double défi :


    • Comment rendre sensible sur le théâtre une page d’histoire qui a duré un demi siècle,


    • Comment rendre perceptible sur le théâtre une pensée aussi sensible et subtile que celle dans laquelle a baigné le conté de Toulouse et avec lui tout le Sud de l’Europe.





    Le caractère poétique de la langue fut une des réponses au second défi. Le recours aux chœurs met en mouvement la sensibilité collective (le peuple, la foule) exprimée par des images et des métaphores. A noter que le texte final (le chœur des brûlés) a été le premier texte composé, il est une sorte de résumé où tout est dit.





    Ce texte n’est pas destiné à des érudits médiévistes. Au contraire il a l’ambition de permettre à quiconque de percevoir par le truchement du théâtre et du verbe, des enjeux qui dépassent une époque seule et un lieu seul.




    Je constate que le texte tel qu'il est obtenu par téléchargement est un peu froid à l’instar d’un texte linéaire de roman mais il n'a pas été possible d'obtenir un format téléchargé plus agréable à lire. Afin d’avoir à partir d’internet une vision d’ensemble de l’ouvrage, je recommande la consultation de mon site personnel. Vous y trouverez notamment le schéma d’une scénographie et des remarques préliminaires utiles. Mais le site offre également l’avantage d’une lecture en ligne et d’une vision d’ensemble permise par un système de liens et une navigation à partir d’une table des scènes. La graphie y est également plus plaisante.





    De nombreux autres aspects relevant de l’Histoire ou du Théâtre pourront être évoqués au fil du forum que vous avez initié. Je souhaite « bon vent » à ce forum et félicite sa courageuse initiatrice.





    Il existe un blog où des photos et des musiques extraites de cette aventure sont consignées. Je vous en donne le lien ci-dessous. Vous trouverez dans ces pages l'illustration de l'enthousiasme et de la ferveur qui avaient présidé à la réalisation :





    Lien vers le blog Noir-L'arc-en-ciel





    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb