Devenez Membre  Aujourd'hui: 239 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5766

    En ligne :
    Visiteurs : 8
    Membres : 0
    Total :8

    Notre Sélection

    Corinne Maier - No Kid : Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Alain PELOSATO
    Fandom

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de Woland :

    Avant tout, je tiens à préciser que, à compter de la page 25, j'ai eu beaucoup de problèmes à lire le texte car les lignes se chevauchaient - avec des passages "normaux" intercalés çà et là. J'ignore si c'est dû à ma version d'Adobe - qui est pourtant à jour - ou bien à un problème inhérent à la mise en page. Dans le doute, je préfère tout de même signaler la chose. ;o)

    L'auteur a un style de pamphlétaire qui, en ce qui me concerne, me ravit souvent mais dont je comprends qu'il soit mal accepté à droite comme à gauche. Il y a beaucoup de rage et d'émotions à fleur de peau là-dedans. Malheureusement - et c'est le propre du pamphlet - le recul n'existe pas. Alors que, avec un peu plus de recul, beaucoup plus de froideur et de cynisme dans le ton et enfin (ce n'est qu'une suggestion) la retranscription de cette tranche de vie fortement épicée en fiction officielle et des changements de noms qui n'empêcheraient d'ailleurs nullement les personnes concernées de se reconnaître, tout changerait à mon avis pour ce manuscrit.

    Le "politiquement incorrect" d'Alain Pelosato, je suis pour, férocement pour. Il ne pense ni n'agit ni ne parle comme le tout-venant à notre époque et il aime envoyer des coups de pieds dans les fourmilières. C'est très bien. Mais il faut non pas "policer" ce "politiquement incorrect" : simplement le polir, le faire briller un peu plus tout en lui conservant ses arêtes les plus coupantes. Pour l'instant, tel qu'il est (il faut aussi revoir les répétitions et les concordances de temps), il fait trop brutal, trop effrayant. Il faut supprimer la brutalité pour ne garder que le caractère effrayant. ;o)

    PS : quand, dans une phrase, vous utilisez l'imparfait pour un premier verbe, le passé simple pour le second et l'imparfait à nouveau pour le troisième - ce que vous faites souvent mais qui est peut-être dû à des fautes de frappe - il s'agit pour moi d'un problème de concordance de temps. ;o)

    Son évaluation :
    Réponse de l'auteur au commentaire de Woland :

    Cher ami (ou chère amie ?)
    Merci pour votre message
    C'est ce que j'ai voulu faire : brutal et effrayant !
    Car cette réalité est brutale et effrayante...
    Répétitions et concordances de temps ? J'adore ces "arêtes" littéraires. Surtout ce que vous appelez "les concordances de temps". Vous voulez sans doute parler de changement des temps : passage du présent au passé et vive versa ce qui n'est pas la même chose... Cela je l'ai voulu également.
    Les noms ?
    Ben si je les cache, le lecteur ne saura jamais de qui il s'agit et le but serait... raté...
    Je suis allé revoir le fichier que j'ai téléchargé sur Alexandrie et je n'ai pas eu de problème de lecture...

    Amitiés,



    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb