Devenez Membre  Aujourd'hui: 20 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5766

    En ligne :
    Visiteurs : 7
    Membres : 0
    Total :7

    Notre Sélection

    Corinne Maier - Bonjour Paresse !
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Patrick BOUCHET
    Hamanotha

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de DiegoOrtiz :

    "Un souci mon coeur ?..."
    Ouf, une pirouette nous permet enfin de nous en tirer sains et saufs, y compris le lecteur !... Entre l'arrêt sur image du début et la reprise du film, néanmoins, le parcours est en effet parfois un peu laborieux. Je commence donc ici par une critique liée à ma formation personnelle, ce qui n'est peut-être pas entièrement juste, car le roman enchantera peut-être le lecteur "naïf". Dans le jargon scientifique et particulièrement psychopharmacologique, on appelle "naïfs" les sujets qui prennent pour la première fois une substance comme la nicotine, les benzodiazépines, l'alcool éthylique, mais aussi pourquoi pas la crise mystique et épileptique.
    La fin permet de refermer une parenthèse ouverte qui me rappelle ces expériences au seuil de la mort pendant lesquelles tant de choses défilent en quelques secondes, dans l'esprit de la personne, qu'il faudrait des livres entiers pour les raconter. Souvenez-vous que JP Chevènement s'est réveillé de son long coma de 3 mois en affirmant qu'il avait passé ce temps chez les Tibétains. Mon ancien voisin de palier, idem. Loin de moi l'idée de vous reprocher de brasser et de pétrir, dans les 120 pages du milieu, toutes sortes de théories hétérogènes pour rendre compte du phénomène que vous prenez pour point de départ et d'arrivée, et qu'on pourrait appeler "état de conscience modifié". Par contre, je crains que le lecteur naïf ne mélange tout en fin de compte. Les Tibétains que j'ai connus m'ont toujours dit que la mystification de Lobsang Rampa, dans les années 60, avait porté un tort considérable à leur culture et à leur religion. Nous ne nous trouvons pas dans le même cas de figure puisque votre texte s'annonce comme un roman. Il n'y a aucune mystification. Néanmoins il gagnerait à davantage de rigueur, et c'est pourquoi je me permets d'enlever deux points au 10/10. L'autre raison en est de nature stylistique. Vous me paraissez bien maîtriser l'ensemble, mais l'excès d'apartés et de commentaires terminés par un point d'exclamation m'a semblé jouer un rôle de distracteur, qui s'ajoute donc aux embiguïtés que je viens de mentionner.
    Ceci dit, j'ai passé du bon temps en compagnie de votre livre, et reconnais avoir gambergé de mon côté, ce qui démontre bien son pouvoir d'évocation.
    Je vous propose quelques aménagements s'il en est encore temps :
    (p.98) amnésie émotionnelle : en médecine on parle d'amnésie circonstanciele, ou de syndrome post-commotionnel, et vous pourriez très bien mettre, par exemple, amnésie commotionnelle plutôt qu'émotionnelle, qui affaiblit votre propos dans le sens que si elle est émotionnelle, cette amnésie entre dans la série de l'hystérie et autres phénomènes de peu de gravité aptes à être soignés par suggestion. (p.117) La métaphore de la vague de Sogyal Rinpoche est ici répétée une seconde fois : ne serait-il pas intéressant d'en choisir une autre, non seulement afin d'éviter la redite, mais aussi afin de rendre votre propos mieux étayé ?
    Amicalement, D.O.

    Son évaluation :
    Réponse de l'auteur au commentaire de DiegoOrtiz :

    Merci pour le temps passé à l'analyse du roman. Je prends note de votre commentaire très pertinent. Je n'ai pas trop le temps en ce moment pour revoir certains passages mais dès que je pourrais, j'apporterai quelques corrections...
    Encore merci ! ;)


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb