Devenez Membre  Aujourd'hui: 24 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5767

    En ligne :
    Visiteurs : 5
    Membres : 0
    Total :5

    Notre Sélection

    Pascale Guillaumin, Charles Juliet - Besoin d'écrire Désir de (se) dire
    le choix des visiteurs


    COMMENTAIRES




    Jean-Marc PAGAN
    L'homme qui aimait les chats



    Lecteur : mahautEvaluation : 16/05/2007

    Emue aux larmes. Fragilité de ma part ? Peut-être, mais vous avez si bien su dévoiler le secret qui faisait se lever chaque matin ce Charly pourtant si taciturne. Et vous l'avez fait au rythme de ce silence qui le caractérise. J'ai vraiment goûté à la richesse de ces descriptions de vie qui montrent pourquoi tout est ainsi, qui dévoilent en creux pourquoi rien ne change, qui frôlent, l'air de ne pas y toucher, ce petit quelque chose qui aurait tout changé. Merci Monsieur Pagan, j'ai ... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : Mary-j-danEvaluation : 14/06/2007

    L’auteur nous dépeint l’histoire poignante de Charly, un homme désespérément seul, face à l’intransigeance et à la rusticité de sa mère. Elle est le pilier sur lequel il s’appuie et l’auteur met en exergue le sentiment que tout un chacun peut éprouver face à une personne à l’allure solide dont l’invulnérabilité procure un effet d’apaisement, de sécurité en vous supposant à l’abri de toute atteinte. Une vie faite de silence dans un quotidien où les jours s’égrènent dans un rythme routinier, ponc... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : WolandEvaluation : 6/12/2004

    Pour évoquer les personnages comme il le fait, on peut penser que l'auteur transpose directement une expérience personnelle ou alors qu'il a bien connu quelqu'un qui ressemblait à ses héros. (Mais je penche pour la première hypothèse.) L'histoire qu'il en a tirée est pudique, amère, douloureuse et triste. On voit parfaitement le milieu rural dans lequel tout cela baigne mais ces développements sont peut-être un peu longs - c'est surtout sensible dans la première partie de la nouvelle. C'est le s... [lire la suite]



    Lecteur : detroiterEvaluation : 27/09/2005

    Le ton de cette nouvelle, lent et triste, m’a vraiment ému. Le cadre rural est particulièrement bien décrit et donne une dimension pauvre et dure qui habille très bien l’histoire. L’imprévu d’un été, au milieu de la vie rude et monotone de Charly, donne l’excuse de cette histoire, de ce retour sur la mémoire d’un homme rude et renfermé, et nous dévoile lentement les tenants et les aboutissants de son histoire. Il y a malheureusement quelques longueurs, bien que finalement je ne les ai pas ... [lire la suite]



    ***


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb