Devenez Membre  Aujourd'hui: 491 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5766

    En ligne :
    Visiteurs : 10
    Membres : 0
    Total :10

    Notre Sélection

    Kathryn Stockett (Auteur), Pierre Girard (Traduction) - La couleur des sentiments
    le choix des visiteurs


    COMMENTAIRES




    Christophe FIGUERAS
    Le Refus



    Lecteur : WolandEvaluation : 19/10/2007

    Pièce surprenante à plus d'un titre. Le style est très soutenu (d'où la nécessité de corriger les fautes d'accord et des maladresses comme "Vous avez enfanté ma mère" en lieu et place de "Vous avez engrossé ma mère", par exemple ...), les personnages symbolisent des archétypes tenant à la fois du théâtre de Labiche et du Grand-Guignol, au milieu d'une intrigue qui, elle, est visiblement grand-guignolesque. Si cette pièce est montée dans une veine parodique, comme une parodie des ... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : GUISNOOTEvaluation : 15/05/2009

    Nous évaluons ici pas seulement l'intrigue même si pour une pièce de théâtre cette dernière est capitale, mais aussi l'orthographe et la formulation des phrases. D'une manière générale vous les maitrisez plutôt bien mais à plusieurs reprises vous formulez des contre sens et de nombreuses fautes d'orthographes ternissent un langage que la noblesse utilisaient avec une totale maîtrise. Ne vous formalisez pas pour toutes ces fautes de frappe car ce qui compte au théâtre c'est de bien camper ses pe... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    Lecteur : MIMEvaluation : 2/04/2006

    Un abbé qui a failli être le père d'une jeune fille noble ruinée qui se croit lesbienne parce qu'elle aime sa camériste laquelle s'avère être un homosexuel déguisé poignardé par l'abbé alors qu'il a un rendez-vous amoureux avec le père de la jeune fille qui tue l'abbé d'un coup de fourche avant d'accepter un mariage de convenance avec un vieux bourgeois pédophile... Mon Dieu, quelle histoire! Tout ça pour arriver à la conclusion "Dans la bonne société, l'important, ce n'est pas ce que vous ête... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    ***


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb