Devenez Membre  Aujourd'hui: 380 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5766

    En ligne :
    Visiteurs : 5
    Membres : 0
    Total :5

    Notre Sélection

    Tonvoisin Debureau (Auteur) - Travailler avec des cons
    le choix des visiteurs


    CRITIQUE LITTÉRAIRE
    Le Grand Huit - Janet Evanovitch




    Critique publiée par Woland le 21-02-2006

    On dit avec raison que les romans de Janet Evanovitch se ressemblent. D'où vient alors que je trouve celui-ci sensiblement différent ?

    Certes, il s'agit encore d'un policier sympa, plutôt à l'usage des dames, d'ailleurs, avec dilemmes sentimentaux de l'héroïne en toile de fond. Mais tout cela se fait plus mûr - enfin, c'est l'impression que j'en ai retirée. Ne me demandez pas pourquoi : je ne sais pas !

    Côté intrigue policière, une mère de famille divorcée disparaît avec sa petite fille. Le père, qui a des rapports de joueur de poker avec la pègre locale, s'inquiète et réclame le montant de la caution que son ex-épouse avait versée pour obtenir la garde de l'enfant. (Il paraît que ce procédé existe aux USA.) Comme ladite ex-épouse, Evelyn, n'avait pas suffisamment de ressources, sa mère s'était portée garante pour elle. Bien sûr, la fille et la petite-fille évanouies dans la nature, c'est à la pauvre grand-mère et mère qu'il appartient de régler l'ardoise.

    Comme la malheureuse n'est autre que la voisine immédiate de Mr et Mrs Plum, les parents de Stéphanie, elle se précipite chez eux pour leur demander si, par hasard justement, Stéphanie ne pourrait lui donner un coup de main.

    A partir de là, les événements s'enchaînent avec une habileté et une vraisemblance qui n'ont rien de la routine gentillette que l'on trouve dans certaines aventures précédentes de Miss Plum. On rit, bien sûr car l'humour, un humour toujours naturel, est bien présent. Mais on se laisse prendre aussi à cette histoire aimable qui donnerait une très agréable comédie à l'américaine dans le style d'un Capra ou d'un Lubitsch même - s'il y avait encore un Capra ou un Lubitsch pour la porter à l'écran.

    Pour les habitués qui me lisent et qui voudraient savoir comment Stéphanie a résolu son dilemme Ranger-Joe, je répondrais que, là encore, l'auteur s'est faite très subtile ... et je leur recommanderais d'acheter ce "Grand Huit" (qui n'ai pas encore en poche, apparemment) pour apprécier par eux-mêmes tout le sel de cette huitième aventure de Stéphanie Plum.


    Le critique : Woland
    Note :
    Liens relatifs : Fnac.com
    Hits : 2508

    [ Faire un commentaire ]  [ Retour à l'index des Critiques ]

      

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb